DSCF9923

Il s'agit en quelque sorte d'une inauguration car c'est mon tout premier article en direct de mon nouvel atelier. Photos prises et texte écrit dans l'atelier, le costume était déjà fait. Mais revenons à ce qui nous amène ici : le costume paysan fin XIXe. 

Comme le costume du dimanche déjà présenté dans un autre article ( le costume du dimanche ), il est composé de deux partie : la jupe plissée, un peu plus courte que celle du dimanche pour être plus à l'aise de ses mouvement pour les travaux de la ferme, et le corsage, fait du même tissus, ici un tissus de coton rayé.

Par dessus le corsage, viennent se porter un tablier en grosse toile et un mouchoir en cotonnade blanche.

DSCF9916

Il s'agit d'un tablier avec une pièce d'estomac, qui vient se placer sur le mouchoir en cotonnade, et est épinglé de manière à faire tenir et le tablier et le mouchoir. Il est noué dans le dos pour maintenir le bas du tablier.

 

DSCF9919

Un détail du tablier : 

Le bas du tablier est tâché car il sert et il a été rapiécé. Tout cela est parti d'une réflexion que m'a fait un collègue, reconstituteur et Calligraphe-Enlumineur. On ne voit quasiment que des costumes neufs et propres portés par les reconstituteur, Ils ne sont jamais rapiécés, ni même usés ou sales, alors que des sources montrent des paysans aux costumes rapiécés et usés. Me concernant, je pense que se sont les détails qui font un costume. 

DSCF9915

Le mouchoir est piqué par trois épingles : une dans le dos au niveau du col, et deux autres, sur le devant. Mais auparavant, il faut créer trois plis. J'y reviendrais plus longuement dans un prochain article

DSCF9917

Le jupon est lui aussi en toile rayée, comme les sous vêtements ordinaires.

DSCF9921